Attractivité économique : 5,10 jours pour l’instruction des dossiers d’investissement dans le Souss

Le délai d’instruction des dossiers d’investissement au niveau de la région de Souss-Massa est aujourd’hui de l’ordre de 5,10 jours. Ce chiffre a été présenté lors du webinaire organisé mercredi à l’initiative de la Confédération française des petites et moyennes entreprises (CPME) et le Centre régional d’investissement Souss-Massa.

Ce webinaire tenu sous le thème «Envie d’international» a pour objectif de faire connaître l’écosystème et les opportunités d’investissements à travers les interventions de partenaires clés.

Avec un programme conçu par et pour les chefs d’entreprise, les thématiques abordées ont permis d’explorer les opportunités dans les secteurs du numérique et offshoring, agroalimentaire, import-export, industrie. Le webinaire a été marqué par une session d’échanges pendant laquelle les experts ont répondu à différentes questions des participants.

Lors de son intervention à cette occasion, Yazid Ouahmanen, chef de division Promotion territoriale au sein du CRI Souss-Massa, s’est arrêté sur la dynamique d’investissement impulsée par le CRI et le collectif régional et qui ont permis à la région de drainer plus de 13 milliards d’investissements en 2021. Ceux-ci devraient créer plus de 12 mille emplois directs, alors que le délai moyen d’instruction au niveau de la Commission régionale unifiée de l’investissement (CRUI) en 2021 a atteint 5,10 jours contre 10,9 jours en moyenne nationale.

Par ailleurs, le CRI de Souss-Massa a doublé ses efforts pour l’accompagnement de l’ensemble de l’écosystème d’investissement à travers notamment l’élaboration de plusieurs guides et documents autour de l’offre territoriale au profit des porteurs de projets et des investisseurs tels le guide du foncier touristique, le guide de foncier industriel et la cartographie digitale. Selon M. Ouhmanen, la région offre une formation riche et un bassin d’emploi qualifié avec un effectif de plus de 120.000 étudiants et plus de 2.000 diplômés chaque année dans le digital et l’offshoring, toutes formations confondues.
Ce dernier a passé en revue les mesures incitatives régionales dont l’appui aux nouveaux projets d’investissement de 250 MAD/m² plancher, pour une superficie maximale d’1 ha, et une prime à l’emploi allant jusqu’à 10.000 DH par emploi stable créé pour les secteurs de l’automobile et l’offshoring.

Selon lui la région connaît aujourd’hui le lancement de grands projets structurants, dont le Programme de développement urbain d’Agadir 2020-2024 (6 milliards DH) pour la mise à niveau de la ville, le renforcement du transport et mobilité urbaine et de l’essor touristique, la préservation de l’environnement et aménagement des espaces verts, ainsi que la réhabilitation du patrimoine culturel et l’amélioration du cadre de vie social. Cette région a été la première à bénéficier d’un Plan d’accélération industrielle régional, lancé par SM le Roi Mohammed VI, le 28 janvier 2018 à Agadir. Ce programme d’envergure régionale a donné naissance à des parcs industriels modernes, à une Cité de l’Innovation et à un Technopark, en plus du développement de secteurs tels que l’agro-industrie, la transformation des produits de mer, la chimie et la construction navale. Notons que durant ce webinaire l’accent a été mis sur la contribution majeure de la région à l’économie nationale, ses infrastructures de transport de qualité, son positionnement géographique stratégique, et ses atouts naturels d’exception.




لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى