CHAN: Amaju Melvin Pinnick, membre du Conseil de la FIFA, fustige l'Algérie, appelle à la préservation des valeurs du football mondial

Abuja – Le membre du Conseil de la FIFA, Amaju Melvin Pinnick, ancien président de la Fédération nigériane de football (NFF), a appelé à la préservation des valeurs du football mondial, tout en décriant les manœuvres de l’Algérie ayant abouti à la privation du Maroc de participer au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN-2023).

Dans une déclaration à des médias nigérians, Amaju Melvin Pinnick, s’est dit “attristé” par les événements qui ont conduit le Maroc, double tenant du titre, à ne pas pouvoir défendre sa couronne.

“En tant que membre de la famille du football mondial et partie prenante du football africain, je suis préoccupé par la privation du Maroc, champion en titre du CHAN de participer à l’édition 2023 du tournoi qui se tient en Algérie”, regrette-t-il.

Il a, dans ce sens, rappelé que la sélection marocaine était “contrainte” de ne pas prendre part au CHAN, les autorités algériennes n’ayant pas autorisé la Royal Air Maroc (RAM), la compagnie aérienne officielle du Maroc, à accéder à l’aéroport de Constantine en Algérie, 24 heures avant le coup d’envoi du Championnat.

Plus inquiétants encore, dit-il, furent “les propos politiques tenus lors de la cérémonie d’ouverture et les chants xénophobes des supporters algériens”.

“Nous devons nous rappeler que le football promeut l’unité et la paix dans le monde et que tous les pays membres de la FIFA, ainsi que les nations qui se portent candidates à l’organisation d’événements, doivent être disposés et prêts à agir dans le même esprit”, insiste, à cet égard, Amaju Melvin Pinnick.

Rappelant les recommandation de la FIFA et plus récemment celles du président Gianni Infantino lors de la Coupe du monde (Qatar-2022), “nous devons nous concentrer sur le football et ne pas le mêler avec les différences idéologiques ou politiques”, met-il en évidence.

“Je suis donc attristé par ces événements survenus lors du Championnat d’Afrique des Nations, un tournoi très important dans le calendrier du football africain pour le développement des joueurs locaux”, martèle-t-il.

Amaju Melvin Pinnick s’est dit convaincu que les dirigeants de la CAF et de la FIFA appliqueront les mesures nécessaires, conformément aux articles pertinents des Statuts de l’instance dirigeante du football mondial, afin d’éviter que de tels événements ne se reproduisent et de préserver le beau jeu.




لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة