La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran en Côte d’Ivoire

Abidjan – La section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains en Côte d’Ivoire a organisé, dimanche à Abidjan, la 4-ème édition du concours national de mémorisation, de récitation et de psalmodie du Saint Coran.

La finale des présélections de ce concours national s’est déroulée à la Mosquée Cheikh Sonta Ibrahim, la zaouiya mère de la Tidjania en Côte d’Ivoire, en présence notamment de l’ambassadeur de SM le Roi à Abidjan, Abdelmalek Kettani, et des responsables et membres de la section ivoirienne de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains.

Des dignitaires religieux, des ambassadeurs, des représentants des autorités administratives, ainsi que des parents et amis des candidats étaient également présents.

Initié par la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains, placée sous la présidence effective de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, ce concours vise à encourager la jeunesse musulmane dans les pays membres de la Fondation à s’intéresser davantage à la lecture et à la connaissance du Saint Coran en vue de lui permettre de mieux pratiquer sa religion, a-t-on fait remarquer dans des allocutions de circonstance.

Ce concours a pour objectif de promouvoir le Coran au sein de la communauté, de perpétuer la Sounna du Prophète Sidna Mohammed (PSL) et d’inciter la jeunesse à s’approprier et à appliquer les nobles enseignements de l’Islam, contenus dans le Saint Coran, a souligné M. Arna Konaté, membre de la section ivoirienne de la Fondation.

«C’est dans ce Livre saint de la communauté musulmane que nous trouvons notre première référence en matière d’éducation, d’orientation et de l’adoration», a-t-il mis en avant.

Il a précisé que les trois catégories du concours sont la mémorisation complète du Saint Coran selon Riwayat warch, la mémorisation de l’intégralité du Saint Coran selon Rwiyat choisi par le candidat, en plus de la mémorisation de cinq Hizb pour les enfants ne dépassant pas 15 ans.

Le jury composé des membres de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, section Côte d’Ivoire, a sélectionné 14 finalistes issus des différents foyers religieux du pays, et les premières places des trois catégories ont été remportées par Amara Diaby, Baldé Souleymane et Touré Houssein.

Des prix ont été remis aux vainqueurs par M. Abdelmalek Kettani et Cheikh Moustapha Sonta, président de la section du Côte d’Ivoire de la Fondation, qui a salué par l’occasion l’initiative du Commandeur des croyants, SM le Roi Mohammed VI, dont le but est de promouvoir la diffusion et la vulgarisation du Saint Coran en Afrique, tant chez les garçons que chez les filles.

Il a tenu à exprimer ses remerciements infinis et sa profonde gratitude à SM le Roi, Amir Al-Moumine, que Dieu L’assiste, pour Ses efforts constants pour la promotion des valeurs de tolérance et du juste milieu de l’Islam.

De son côté, M. Kettani a mis en exergue les liens historiques et humains séculaires existant entre le Royaume du Maroc et la Côte d’Ivoire et remercié les membres de la section ivoirienne de la Fondation pour leur engagement de manière efficace pour préparer et organiser ce concours et pour les mesures prises pour assurer sa pleine réussite.

Le diplomate marocain a souligné dans son allocution l’intérêt particulier et la haute sollicitude accordée par SM le Roi Mohammed VI, président de la Fondation, à cette noble tradition coranique, ainsi que les actions consenties par le Souverain pour la consolidation des liens cultuels avec les pays frères du continent et le renforcement de l’attachement au Livre saint.

A rappeler que le secrétariat général de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise, en coordination avec toutes ses sections en Afrique, les présélections de la quatrième édition du concours de mémorisation, de récitation et de psalmodie du Saint Coran.

A l’issue de ces présélections qui se déroulent au niveau des 34 sections membres de la Fondation, au cours du mois de Jumada II 1444H /Janvier 2023, un gagnant sera désigné dans chacune des trois catégories du concours, à savoir : La mémorisation de l’intégralité du Saint Coran avec la récitation selon la lecture Warch an Nafiâ; la mémorisation de l’intégralité du Saint Coran avec la récitation selon la lecture choisie par le candidat et la psalmodie (Tajwid) avec mémorisation d’au moins cinq Hizbs du Saint Coran.

Les gagnants des trois catégories du concours participeront à la phase finale du concours qui se tiendra au cours du mois sacré de Ramadan.




لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة