le Conseil de la Choura en Arabie Saoudite scelle des MoU avec les 2 chambres du parlement

Le président du Conseil saoudien de la Choura, Abdullah Ibn Muhammad Al Ash-Sheikh, en visite dans le Royaume, a signé des mémorandums d’entente, avec les présidents des deux chambres du Parlement marocain, qui se veulent des cadres de coopération et d’interaction continue entre ces trois institutions législatives.

Le premier MoU, signé avec le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, prévoit la mise en place d’un mécanisme d’échange de visites annuelles, la promotion de l’échange de visites des délégations parlementaires, la création des groupes de travail conjoints et la consolidation des relations entre les membres des deux institutions, afin de se pencher sur les questions et les aspects parlementaires d’intérêt mutuel.

Tout en proposant un mécanisme d’échange d’expertises et d’études parlementaires, et dans le but de soutenir les intérêts des deux pays, le mémorandum met l’accent sur l’importance de la communication et de l’extension des liens durables entre les deux institutions à travers l’intensification de la coopération bilatérale, l’échange des points de vue, la coordination et le dialogue régulier, aux niveaux de la Présidence, du Secrétariat général et des groupes de travail, ainsi qu’au sein des forums parlementaires régionaux et internationaux.

S’agissant des domaines en question, le mémorandum porte sur les affaires sécuritaires, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, les développements géostratégiques, culturels, économiques, commerciaux, climatiques et religieux, ainsi qu’en matière d’investissement, de sécurité alimentaire, de développement des droits de l’homme, de la recherche scientifique et des avancées technologiques.

Les deux présidents ont ainsi convenu d’encourager l’innovation technologique et scientifique, d’améliorer les technologies de l’information et de la communication, d’œuvrer de concert en vue de faire progresser l’action « e-parlementaire » et de coopérer pour développer les compétences des parlementaires et des ressources humaines.

Ils ont, en outre, convenu d’organiser conjointement des conférences, des séminaires et des colloques, dont l’objet porte sur la promulgation des lois, l’assistance aux parlementaires en matière de législation, les recherches et analyses parlementaires, la promotion de la participation des femmes et le développement des compétences techniques des parlementaires et du personnel.

La coopération entre les deux institutions comprend également d’autres domaines liés à l’action parlementaire et à la législation, tels que les services parlementaires, la recherche générale et l’échange d’expertise en matière des études, des données et de l’information parlementaire.

Abdullah Ibn Muhammad Al Ash-Sheikh a également signé mémorandum d’entente avec le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara, le but étant de favoriser une coopération étroite et une réactivité permanente entre les deux institutions législatives.

Un communiqué de la deuxième chambre rapporte que la signature de ce mémorandum d’entente, en présence du  et le docteur Abdellah Bin Mohamed Al Cheikh, président du Conseil de la Choura d’Arabie Saoudite, est motivée par le désir des deux parties de consolider davantage les relations solides et amicale, mais aussi du fait que la réactivité parlementaire dans les domaines d’intérêt commun aide à promouvoir la confiance et l’entente réciproques tout en élargissant les champs de la coopération.

Ce texte porte sur la promotion des visites des délégations parlementaires entre les deux parties ainsi que la réactivation de l’action des commissions parlementaires d’amitié en incitant ses membres à accorder plus d’intérêt aux aspects parlementaires d’intérêt commun, outre la proposition portant sur la mise en place d’un mécanisme dédié à l’échange des expertises et les études parlementaires.

À cela s’ajoutent la coopération et le dialogue en continu entre les deux institutions dans les domaines relatifs à la sécurité, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme ainsi que le suivi des développements géo-stratégiques, surtout dans la région du Moyen-Orient et en Afrique du Nord, outre des domaines concernant les champs culturel, religieux et économique ou encore les investissements, la sécurité alimentaire et la lutte contre les changements climatiques, selon la même source.

Ce mémorandum d’entente a été signé à l’issue d’entretiens entre le président de la Chambre des conseillers et son homologue saoudien, entretiens au cours desquels les deux parties se sont félicitées de l’excellence des relations entre les deux Royaumes et qui reposent sur la coopération et le respect mutuel.

Les deux parties ont aussi noté que les relations entre le Maroc et l’Arabie Saoudite puisent leur force dans la solidité des liens fraternels entre le Roi Mohammed VI et le Serviteur des Lieux Saints, le Roi Salmane Bin Abdelaziz Al Saoud, et entre les peuples marocain et saoudien frères.




لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى