Le G77+Chine, présidé par le Maroc, plaide en faveur de l'élimination des armes nucléaires

Vienne – Le G77+la Chine, sous la présidence marocaine, a souligné mardi la nécessité d’une entrée en vigueur rapide du traité pour l’interdiction totale des essais nucléaires (TICE), rappelant que l’objectif ultime étant l’élimination des armes nucléaires et le désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace.

Intervenant au nom du Groupe, à l’occasion de la 59ème session de la Commission préparatoire du TICE, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc, Azzeddine Farhane, a salué la ratification du traité par 4 nouveaux pays, ce qui porte le nombre de signataires à 186, soulignant, dans ce sens, l’importance de déployer tous les efforts possibles pour parvenir à l’universalisation du traité.

Le Groupe a également souligné le lien inextricable entre le TICE et le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en tant qu’instruments juridiques du régime international de non-prolifération et de désarmement nucléaires, qui se renforcent mutuellement.

“Nous réaffirmons le rôle du TNP et du TICE dans la promotion de la non-prolifération et du désarmement nucléaires, tant au niveau vertical qu’horizontal”, a indiqué M. Farhane, lors de cette 59è session qui se tient du 21 au 23 novembre.

Toutefois, le Groupe continue d’exprimer sa préoccupation quant à toute planification et préparation éventuelles d’explosions nucléaires expérimentales, a-t-il fait observer, rappelant que “toute explosion nucléaire expérimentale non seulement romprait le moratoire mondial, mais compromettrait gravement le régime de désarmement et de non-prolifération nucléaires ainsi que la paix et la sécurité internationales”.

Le G77 a ainsi appelé tous les États à respecter les moratoires sur les essais nucléaires et à poursuivre de bonne foi les négociations sur des mesures efficaces relatives au désarmement nucléaire général, complet et irréversible.

Par ailleurs, le Groupe a souligné avec force l’importance qu’il attache au renforcement des capacités et à la formation, ainsi qu’aux diverses activités menées par le secrétariat technique (PTS) dans ce domaine, comme moyen d’améliorer la capacité des États signataires, en particulier les pays en développement, à participer pleinement au régime de vérification du Traité et de consacrer des ressources financières adéquates à ces activités.

Le diplomate a également rappelé que les principes de répartition géographique équitable, d’équilibre entre les sexes et de multilinguisme doivent être reflétés au sein de la commission préparatoire et de ses organes subsidiaires, ainsi que dans le PTS.

À cet égard, le Groupe se dit ”préoccupé’’ par le fait que la représentation géographique, la représentation des sexes et la participation des femmes aux niveaux professionnel et supérieur restent faibles, appelant le secrétariat exécutif à prendre des mesures appropriées pour résoudre ce problème.

En janvier dernier, le Maroc avait pris pour la première fois la présidence du chapitre de Vienne du G77, une consécration qui reflète la confiance et la crédibilité dont jouit le Royaume au sein des organisations internationales.




لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة