Les programmes de développement régionaux au centre d'un cycle de formation à Tanger

Tanger – L’Association des Régions du Maroc, le Conseil régional Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et Régions de France ont organisé, du 17 au 19 janvier à Tanger, un cycle de formation sur le thème “Les Programmes de développement régionaux (PDR), comme outil privilégié du développement régional intégré, une approche collaborative pour une vision territoriale, un cadre de cohérence et un passage opérationnel à l’action”.

Cette formation, organisée avec le soutien de l’Agence française de développement et l’appui institutionnel de la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) du ministère de l’Intérieur, a connu la participation des élu(e)s membres des Conseils des régions, des directeurs généraux des services, des directeurs des Agence régionales d’exécution des projets (AREPs), ainsi que des cadres administratifs et techniques, et des représentants de la DGCT et des régions françaises, indique un communiqué de l’Association des Régions du Maroc.

Ce cycle de formation s’inscrit dans le continuum de la mise en œuvre du projet de formation “Régions 2021”, lancé depuis juin 2018, qui vise le renforcement des capacités des élu (e)s et cadres régionaux marocains.

La séance inaugurale a été lancée par la présidente de l’Association des Régions du Maroc et le président de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Les experts intervenants ont insisté sur les exigences méthodologiques d’élaboration des PDR qui requièrent, au-delà des exigences de procédures, une conception foncièrement systémique et une vision hautement stratégique, voire une veille stratégique, surtout si l’on sait que le PDR doit prendre en compte des aspects multiples et enchevêtrés (histoire, culture, morphologie, sociologique, etc.), relève la même source.

Les intervenants ont également soulevé la nécessité d’assurer la synchronisation entre le PDR et le schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT), d’une part, et le PDR et les autres documents de planification territoriale, d’autre part, au risque de perdre la cohérence des politiques publiques territoriales, et  de renforcer la place du Marketing territorial dans le processus du PDR, en vue de valoriser les potentialités historiques de la région et consolider sa compétitivité territoriale.

Il ont, en outre, souligné l’impératif de renforcer l’éventail des instruments financiers auxquels pourraient avoir recours les régions pour financer ses projets et actions, et d’assurer une bonne gouvernance du dispositif de support du cycle de vie du PDR.

Ce sont autant de questions passionnantes qui ont été partagées et débattues par les participants, trois jours durant, à l’occasion de ce premier cycle de formation sur les PDR.

Ce cycle sera suivi par deux autres cycles de formation sur les PDR qui seront organisés au cours de cette année.




لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة