Logismed 2022 a réuni près de 3.500 visiteurs

Un bilan de la neuvième édition qui promet

Logismed 2022 tire un bilan encourageant de sa neuvième édition. En effet, cette rencontre a connu la participation de divers secteurs d’activité attirant ainsi plus de 3.500 visiteurs du 14 au 16 juin 2022. Ce salon a accueilli cette année 84 exposants parmi les leaders du secteur présentant une offre qui regroupe tous les métiers de la filière logistique en termes de produits, de savoir-faire, de technologies et de nouveautés. «A travers une édition des retrouvailles post-Covid réussie, de l’avis unanime aussi bien des exposants que des visiteurs professionnels, Logismed confirme à nouveau son positionnement comme un véritable fédérateur de la communauté logistique au sens large, en valorisant les acteurs et les métiers de la filière, et en accompagnant les entreprises de l’industrie, du commerce et de la distribution dans leur veille, leur démarche d’investissements, de compétitivité et de développement», indiquent les organisateurs de cet événement ajoutant que ce positionnement et ce rayonnement national et international de premier plan expliquent l’adhésion et le soutien actif des institutions publiques (PortNet, Centres régionaux d’investissement, ADD, AMDL), les organisations professionnelles nationales (CGEM, AMCA, AFFM), et internationales (France Supply Chain, Chambre de commerce espagnole, Région d’Andalousie).

Organisée sous le thème «La digitalisation, une simple évolution ou une nécessaire révolution dans un monde VUCA !», cette optique a permis d’échanger autour de la résilience, de l’agilité et de la «Responsiveness». «Trois mots qui constituent un défi permanent pour le secteur et qui caractérisent le contexte dans lequel toutes les activités économiques se doivent d’évoluer», relève la même source. Il faut dire que la digitalisation est un mouvement qui a été accéléré par la crise de Covid-19 et qui, au-delà d’un enjeu stratégique, est devenue aujourd’hui un véritable enjeu de survie pour certaines entreprises. Par ailleurs, la pandémie a entraîné non seulement une accélération de la transformation numérique, mais également une explosion du e-commerce qui a été le grand gagnant de cette crise. Cette problématique du digital a consacré la disparition des frontières entre les 3 piliers de la supply chain, à savoir les flux physiques, informationnels et financiers.

Elle a été déclinée dans toutes les conférences et les autres événements organisés en marge du salon, à commencer par le discours d’ouverture du mardi 14 juin de Mohamed Abdeljalil, ministre du transport et de la logistique, pour qui «le choix de ce thème conforte sa conviction que la logistique, confrontée aux enjeux de la mondialisation de l’économie et de la révolution numérique, évolue aujourd’hui dans un environnement changeant et complexe qui réclame de l’innovation dans la conduite des activités logistiques». Par ailleurs, cette 9ème édition a mis à l’honneur les Centres régionaux d’investissement à l’honneur. Dans ce sens, les CRI de toutes les régions du Royaume ont été réunis dans cet événement professionnel. Pour les organisateurs, «cette participation témoigne de la maturité et de la conviction de ces institutions publiques que la logistique est un facteur crucial d’attractivité des investissements, de montée de compétitivité des entreprises, de création de valeur et d’emplois, et un véritable levier de développement de leur territoire».




لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى