Nasser Bourita serait attendu pour une visite en Israël, en septembre

Le rapprochement entre le Maroc et Israël se concrétise au fil des mois. Le Chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita, serait attendu, septembre prochain, en Israël où il devrait prendre part à la célébration des Accords d’Abraham, initiés par les Etats-Unis, rapporte un média hébreu.

Des sources médiatiques israéliennes le confirment. Sur invitation d’Issawi Frej, ministre israélien de la Coopération régionale, Nasser Bourita effectuera une visite officielle en Israël en septembre, pour prendre part à la célébration du deuxième anniversaire de la signature des Accords d’Abraham.

Mais si la presse israélienne le crie sur tous les toits, le Maroc lui s’abstient d’aborder le sujet. Aucun détail n’a jusqu’à présent été fourni de la part des responsables marocains.

«Israël et le Maroc ont de nombreuses caractéristiques communes que nous devrions utiliser pour aider à renforcer les liens entre les pays et leurs citoyens», avait déclaré Issawi Frej lors de sa récente visite au Royaume. En ce sens, ladite visite serait la deuxième du ministre des Affaires étrangères à l’État hébreu après celle de fin mars 2022.

Lire aussi. Israël lancera la construction de son ambassade à Rabat

Selon la même source, David Govrin, chef du bureau de liaison d’Israël à Rabat, a révélé que le roi Mohammed VI avait ordonné des liens plus étroits avec Israël dans tous les aspects.

«Contrairement à l’Egypte ou à la Jordanie, où les liens sont principalement sécuritaires, avec le Maroc c’est différent. C’est à la fois une alliance stratégique et un lien culturel profond entre les communautés civiles», a-t-il déclaré dans une interview accordée à Media Line.

Par ailleurs, le commissaire de la police israélienne, Yaakov Shabtai s’est rendu, ce lundi, au Maroc, pour une visite officielle. Selon la presse juive, le responsable israélien est accompagné par le chef de la division du renseignement et le chef de l’unité des relations extérieures israéliens. Une visite qui intervient une semaine avant celle du vice-premier ministre et ministre de la Justice, Gideon Saar et du ministre de la Coopération régionale, Issawi Frej au Maroc.

Lire aussi. Issawi Frej: le Maroc joue un rôle «clé et important» dans la région du Moyen-Orient

En juillet dernier, le chef d’état-major de l’armée israélienne, Aviv Kohavi s’est également rendu au Maroc, où il a été reçu par le ministre délégué chargé de l’administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi et le général de corps d’armée, Inspecteur général des FAR et Commandant la Zone Sud, El Farouk Belkhir.

Israël estime pareillement qu’il peut construire un partenariat avec l’Afrique à travers le Maroc dans différents domaines. Car lors de sa récente visite au Maroc, la ministre israélienne de l’Intérieur, Ayelet Shaked, aurait déclaré à ses homologues marocains la détermination d’Israël à élargir la coopération au-delà de la politique, de l’investissement, de l’agriculture, du tourisme et de l’énergie pour inclure l’emploi de travailleurs marocains dans les secteurs du logement et de la santé.

Lire aussi. Le chef de la police israélienne attendu au Maroc ce lundi 1er août

D’ailleurs, bientôt quelque 15.000 travailleurs marocains pourraient être recrutés pour travailler notamment dans le BTP en Israël.

Rappelons que la coopération entre Israël et le Maroc s’est développée rapidement depuis que les deux pays ont normalisé leurs relations diplomatiques en décembre 2020 dans le cadre des accords Abraham initiés par les États-Unis.




لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى