Revue de presse quotidienne de ce lundi 20 juin 2022

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 20 juin 2022

Le Matin

La spirale des prix des carburants ne semble pas près de cesser. Selon des professionnels, une nouvelle flambée interviendrait dans les prochains jours. Une situation qui ravive les contestations des transporteurs routiers. Pas très chauds dès le départ pour l’aide ponctuelle que le gouvernement a décidé de leur accorder, ces derniers répètent que les responsables doivent s’engager dans des mesures bien plus efficaces en suspendant les taxes entrant dans la composition des prix des carburants et en plafonnant la marge bénéficiaire des sociétés distributrices.

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a présenté, lors de la 8e session de son assemblée générale ordinaire tenue ce week-end à Rabat, un projet d’avis sur les peines alternatives dans le projet du code pénal, en réponse à une demande du ministère de la Justice. L’ordre du jour de cette réunion, présidée par la présidente du conseil, Amina Bouayach, en présence du secrétaire général et des présidents des commissions régionales des droits de l’Homme, comporte également le suivi du plan d’action annuel des commissions permanentes et les mécanismes nationales, en plus de l’examen du budget de 2023 et la clôture du budget de 2021. Le CNDH s’attèle également sur l’élaboration d’un projet d’avis sur le projet de loi portant sur les centres de protection de l’enfance et la convention relative aux droits de l’enfant, a affirmé Bouayach.

L’Economiste

C’est le véhicule le plus abordable de sa catégorie sur le marché de la mobilité électrique! Son lancement commercial est prévu pour novembre prochain au Maroc. Depuis vendredi 17 juin, Dacia Spring est disponible pour les pré-réservations. «Spring inaugure une nouvelle ère sur le marché marocain: celle de la mobilité électrique accessible à tous. C’est le véhicule électrique le plus abordable sur le marché européen et bientôt sur le marché marocain», fait valoir le constructeur. Certes, le Maroc en est encore aux balbutiements d’un écosystème électrique, mais le contexte actuel marqué par l’inflation, la pression sur le pouvoir d’achat, les records de prix du carburant plaide en faveur de l’accélération de l’électrification du parc roulant ou du moins la transition vers la mobilité propre.

L’Opinion

Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu, vendredi au siège central du parti, sa réunion hebdomadaire sous la présidence du secrétaire général, Nizar Baraka, laquelle a été consacrée à délibérer sur le congrès extraordinaire et les échéances organisationnelles du parti. Les membres du Comité ont décidé à l’unanimité de tenir un congrès extraordinaire du parti le samedi 6 août 2022, congrès qui sera consacré à la révision de certains articles de son statut, conformément aux lois en vigueur, indique le Comité dans un communiqué publié à l’issue de sa réunion.

Al Massae

Une escalade à l’égard du gouvernement! La Fédération marocaine des boulangeries et pâtisseries a décidé de s’affranchir de l’usage du prix de référence du pain, en considérant ce dernier comme un produit soumis à la liberté des prix et de la concurrence, dont la base est la loi de l’offre et de la demande, jugeant inacceptable d’envelopper le prix du pain de concepts dépourvus de tout fondement juridique. La Fédération, qui comprend les propriétaires de boulangeries, a fait savoir qu’elle n’était au courant d’aucun accord entre le gouvernement et les boulangeries et les minoteries sur le maintien du prix d’un pain à 1,20 dirhams, ajoutant que le secteur de la boulangerie ne reçoit aucun soutien du gouvernement pour garder le prix actuel.



لقراءة الخبر من المصدر

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى